LA PLANIFICATION D’UNE SAISON

 

 

L’entraînement évolue au cours d’une même saison selon, les disciplines pratiquées, la période (précompétitive, compétitive ou post-compétitive), les disponibilités du pratiquant, son niveau, et les objectifs compétitifs qu’il s’est fixés. Choisir des objectifs est primordial, car la planification de l’entraînement va s’organiser autour d’eux. Il est impossible de maintenir son pic de forme tout au long de la saison. Cet état optimal de performance ne peut être reproduit plus de 2-3 fois par an, au plus par saison. Il est donc nécessaire de mettre en place une planification visant à amener l’athlète au top de sa condition physique et psychologique le(s) jour(s) « j ».

 

 

L’entraînement planifié est composé de 4 périodes :
  La période préparatoire ou période de foncier
  La période précompétitive
  La période compétitive
  la période de régénération

 

 

Chaque période suit une orientation qui lui est propre.

 

 

1. La période préparatoire dure environ 12 à 18 semaines, en période hivernale :

 

 

Elle permet le développement et l’harmonisation des qualités physiques

 

 

Il faut travailler ses points faibles (renforcement musculaire du haut du corps, développement de la force et de la puissance des membres inférieurs, travail quantitatif à faible intensité...)

 

 

Le travail se fait à intensité faible à modérée

 

 

2. La période précompétitive dure environ 8 à 12 semaines, à l’approche des compétitions :

 

 

Cette période permet un développement des qualités physiques les plus en rapport avec l’activité

 

 

Pratiquée.

 

 

Elle tient compte des caractéristiques individuelles de chacun !

 

 

Le volume de travail devient très important et l’intensité se fait croissante !

 

 

Durant cette période, on peut incorporer des épreuves de préparation !

 

 

3. La période compétitive s’étend sur 4 à 6 semaines, à l’approche des objectifs :

 

 

On recherche un pic de forme optimal ainsi qu’une harmonisation de tous les paramètres influant sur

 

 

la performance.

 

 

L’athlète s’alignera sur des compétitions préparatoires et des compétitions fixées comme objectif en

 

 

début de programmation.

 

 

Intensité de l’entraînement est maximale et le volume horaire diminue pour ne pas atteindre un état

 

 

de fatigue physique et psychologique trop important à l’approches des épreuves.

 

 

4. La phase de régénération :

 

 

C’est une phase de repos relatif lors de laquelle le volume diminue véritablement tout comme

 

 

l’intensité.

 

 

Ce cheminement de planification de l’entraînement s’articule donc autour des objectifs déterminés en

 

 

début de saison et des caractéristiques propres à l’athlète (niveau, disponibilité, ambition, …)

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Présentation

  • : Triathlon, duathlon, cyclisme et athlétisme à BLOGGGGGGG!!!!!!!!!!!!
  • Triathlon, duathlon, cyclisme et athlétisme à BLOGGGGGGG!!!!!!!!!!!!
  • : Sport
  • : Tout sur l'actualité sportive et multisportive : Triathlon, duathlon, cyclisme et athlétisme! Des conseils pour la pratique de la course à pieds et du cyclisme!
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

W3C

  • Flux RSS des articles

Ma boutique

 































Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus